Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

CHIBANI, Ali


Mohamed Khaïr-Eddine, Une odeur de mantèque : Désincarnation


Titre du périodique ou du site internet : La Plume francophone
Date : 24-06


Date : 24-06
Année : 2015
Commentaires : Ne odeur de mantèque1 est l’insaisissable histoire d’un vieillard par le truchement duquel Mohammed Kheïr-Eddine2 narre les déconvenues de l’exilé. Le « vieux » possède un miroir, volé cinquante ans auparavant à un camelot qu’il a tué avant de le déposséder. Il parle à ce miroir censé être son témoin et son confident. Si le miroir se brise en mille et un morceaux, il continue néanmoins à hanter le récit jusqu’à sa fin. En effet, cette œuvre, très hermétique à l’interprétation, est constituée d’un ensemble morcelé et de regards hétérogènes. Il n’y a pas au vrai sens du terme une trame fondatrice de l’histoire comme il n’y a pas de personnage narrateur précis. Les passages du « je » au « il » ou encore au « nous » se font de manière irrégulière. C’est pourquoi, même si la tentative peut paraître ardue, voire hasardeuse, il faut tenter de dessiner une ligne directrice à une œuvre qui n’en a pas.