Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

BEKRI, Tahar


Le devoir de beauté (un texte inédit)


Titre du périodique ou du site internet : La Plume francophone
Date : 05-06


Date : 05-06
Année : 2015
Commentaires : Le poète arabe pré-islamique, Kaab Ibn Zouhaïr disait, déjà au 7ème siècle, que parler de la poésie est difficile. Toute parole ne peut remplacer le poème lui-même. Le succès d’un poème n’a pas toujours d’explications, réglées comme les aiguilles d’une montre, malgré tous les efforts critiques ou théoriques, louables et nécessaires, par ailleurs. Je ne veux pas dire que la poésie reste un mystère total, mais elle appartient à l’art. Et comme tout art majeur, elle est au cœur des sentiments humains les plus profonds, appartient à nos émotions les plus fortes. Elle est notre sensibilité qui bat au rythme du monde. La langue qui la porte n’est qu’un support à laquelle elle donne forme et rythme. La langue ne peut se substituer à la poésie pour devenir sa propre finalité.