Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

CHIBANI, Ali


Le Récit du mort


Titre du périodique ou du site internet : La Plume francophone
Date : 10-09


Date : 10-09
Année : 2009
Commentaires : L’œuvre de Nabile Farès est traversée par les traumatismes de l’enlèvement et de la disparition : enlèvement et disparition de l’oncle Saddek par l’armée française dans plusieurs romans dont Yahia Pas de chance, Le Champ des Oliviers et Mémoire de l’Absent, enlèvement du père par l’armée française et par l’État algérien après l’indépendance et de Selma, enseignante de français, par les islamistes dans Il était une fois, l’Algérie. On retrouve aussi ce leitmotiv dans La mort de Salah Baye ou la vie obscure d’un Maghrébin[1], récit impossible puisqu’il est fait par un mort.