Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

SEMPERE, Emmanuelle


Jacques Cazotte, La Suite des Mille et Une Nuits (Compte rendu critique)


Titre du périodique ou du site internet : Féeries


Numéro : 10
ISSN : 1957-7753
Année : 2013
Commentaires : La Suite des Mille et Une Nuits constitue le dernier des volumes de « contes orientaux » choisis par les éditions Champion pour leur collection de la « Bibliothèque des Génies et des Fées » ; c’en est aussi l’œuvre la plus tardive, et l’une des rares à avoir été publiée en tant qu’inédit par Paul Barde, dans les quatre derniers tomes du Cabinet des fées en 1788 et 1789 — après que le tome 37 avait dressé la liste des ouvrages de sa collection et une notice des auteurs, donnant l’impression d’un achèvement. Avec cette « Suite », également titrée « Continuation » (voir les précisions de R. Robert p. 57), Cazotte signe une œuvre de transition, qui prépare la vague de l’orientalisme du xixe siècle : il ne s’agit plus d’une traduction-adaptation, telle que les spécialistes de l’Orient comme Galland ou Pétis pouvaient en offrir, ni d’une réécriture irrévérencieuse et parodique à la manière d’Hamilton, de Crébillon ou encore de Voltaire, et ce n’est pas encore la liberté exaltée de l’orientalisme romantique.
Numéro : 10
Pages : p. 280-286