Recherche en cours
Veuillez patienter
Article

ROBERT, Raymonde


Raconter l’islam au xviiie siècle (Pétis de la Croix, Caylus, Cazotte)


Titre du périodique ou du site internet : Féeries


Numéro : 10
ISSN : 1957-7753
Année : 2013
Commentaires : Trois recueils de contes : l’Histoire de la sultane de Perse (1707) de Pétis de la Croix, les Contes orientaux (1743) de Caylus, La Suite des Mille et Une Nuits (1788) de Cazotte, sont issus, directement ou indirectement, de la traduction de manuscrits arabes ou turcs. Certains des contes qu’ils contiennent sont des références directes à l’islam : évocation du voyage nocturne que la tradition prête à Mahomet, récits de voyages merveilleux dans l’au-delà, contes racontant les actes extraordinaires accomplis par les prophètes Khizr et Ayssa, récits décrivant les mésaventures d’une musulmane très pieuse, etc. Alors qu’un orientaliste comme Pétis adopte une attitude de neutralité à l’égard de sa source, la position de Caylus est beaucoup plus incertaine ; quand il s’agit d’une légende chrétienne adoptée par l’islam, il transcrit cette source sans modification ; quand au contraire le nom de Mahomet est cité, il manipule les traditions et traite le sujet avec ironie. Quant à Cazotte, l’œcuménisme dont il témoigne l’amène à faire de la pieuse musulmane une sainte beaucoup plus catholique que musulmane.
Numéro : 10
Pages : p. 153-167